L’usage numérique du sonore

Dans une société qui évolue de manière non linéaire et donc dans l’ambiguïté, l’on remarque tout de même des sens commun. Il existe des périodes qui nous font revenir sur une certaine nostalgie du passé quand l’environnement moderne nous écrase.

le règne de la numérisation

La préoccupation générale des producteurs de musique est depuis plusieurs mois – voir saisons – à la performance de l’élément électronique sur scène mais aussi dans leur espace, le studio. La numérisation du sonore est une tendance reprise encore récemment par Roland avec AIRA. Réintégration d’une branche de l’analogique vers le monde digital – interactive analog/digital – en expansion.

Dans le milieu du live c’est donc la performance qui explose et qui se plug aux instruments naturels. La technologie est bien omniprésente et elle se trouve aussi dans la musique plus traditionnelle.

Depuis 2010, et surtout post-révolution arabe, l’ethnique, le tribal, les souches india et même trance sont en pleine mutation. Les sociétés qui préservaient jusqu’alors leur richesse culturel s’ouvre à l’occident. Ce qui se produit au niveau de la musique mais aussi dans la mode ou le spirituel, enclenche l’ensemble vers un après.

01 Aboun Salehoun – Amira Saqati
02 Ana Arabi – The Spy from Cairo feat. Ghalia Ben’ali
03 wasmaee-Zafa
04 maqam – Clotaire K
05 falludjah car – Kasbah rockers
06 arabica – Aiwa
07 Esla7at – Zeid Hamdan Feat Maryam Saleh
08 Gurba – Al-Yaman
09 Houdou’on – Emel Mathlouthi
10 Al Insan – Maghrebika

la nostalgie de l’analogique

On le sait pertinemment, s’en va avec l’analogique un contact sensoriel auditif pur, chaud et gratté. Un rapport organique quasiment impossible à retrouver avec le numérique qui est lui plus sur une approche « touché-peau ». C’est en cette différence majeure que réside la nostalgie populaire pour le vinyle ou la cassette. Pourtant, les sensations reviennent grâce au « modulat », on voit des entreprises comme Teenage Engineering qui se lancent dans l’industrialisation de mini synth à modulations. Où encore le club branché Concrete qui propose des soirées à grands coups de modulaire. On peut citer les artistes STEEVIO et SUZYBEE.

[Repérages] The Blindest Man

Entretien avec The Blindest Man à l’occasion de la sortie de son nouvel EP.

Peux-tu te présenter pour les gens qui ne te connaisse pas ?

Antoine Renaud aka The Blindest Man. C’est un pseudonyme que j’ai utilisé à mes débuts dans l’auto-production de mes musiques. Au commencement en 2012, j’étais plutôt orienté sur des enregistrements hip-hop. Puis je me suis penché sur les logiciels de MAO pour sortir mes premières prod’ hip-hop afin d’y allier ma voix et mes idées de compositions. De là, né un premier EP hip-hop (Rising Sun). Par la suite, je me suis orienté sur les différents styles hybrides de la grande famille des musiques Électroniques. Dubstep, Drum&Bass, Trap, Techno, Ambient, Trance, Dub, Chill, Hardcore, tout y passe ! En cherchant à incorporer ma touche, deux petits EP sont nés de ces expérimentations [INFINITY] et Rest, qui reste des productions instrumentales.

Aujourd’hui, je sors mon quatrième EP, Endless Journey, s’inscrivant toujours dans cette continuité de fusion des styles électroniques. Par ailleurs, j’utilise aussi ce pseudo pour englober l’intégralité de mes productions, qu’elles soient musicales ou graphiques.

Ça fait combien de temps que t’es sur cet EP ?

Endless Journey n’est pas né en un mois. L’idée de sortir un nouvel opus me trotte dans la tête depuis quatre ou cinq mois. Certaines des musiques contenues dans l’EP sont des productions de longue date. J’ai revisité celles-ci avec de l’expérience supplémentaire. Avant sa sortie, j’ai travaillé sur d’autres projets afin de faire mûrir les musiques contenues dans l’EP. On peut donc dire que ça m’a pris un certain temps pour réaliser cet ensemble (visuels, musiques, mix, com, etc.)

Comment tu t’y es pris pour composer et produire Endless Journey ?

Je ne sais pas trop comment décrire ma manière de composer. Les idées fusent. Par moment on se sent inspiré alors on passe 10 heures devant son ordinateur. D’autres fois, c’est la pénurie d’idées, donc on laisse mûrir, on attend, on essaie, on recommence. Mais de manière générale, l’EP contient de l’électronique avec les divers instruments contenus dans les logiciels que j’utilise, de l’acoustique avec ma voix enregistrée afin de créer des nappes, ou encore de la guitare enregistrée via interface.

Comment décrirais-tu Endless Journey à une personne qui commence à se plonger dans la musique éléctronique ?

Endless Journey, c’est une grosse soupe avec pleins de bonnes choses dedans. Sans rire, tu y retrouves pleins d’influences différentes : Dubstep, Neurofunk, Hardcore, Chill, … Ce que je voulais transmettre dans cet EP, c’est les possibilités d’associations entre les différents styles. Une fusion, un rapport entre des styles qui parfois, peuvent être incohérents les uns avec les autres.

Si tu viens d’entrer dans la musique Électronique, je pense que Endless Journey peut te présenter un panel « rigolo » de ce monde. Mais je pense avant tout qu’un EP doit reflété la personnalité de l’artiste qui l’a créé. En conclusion, si tu kiffes, tu peux te considérer comme bi-polaire. (rire)

Est-ce que tu as voulu te détacher musicalement de ton groupe Wub Faction ou on peut y retrouver un parallèle ?

The Blindest Man est membre de Wub Faction. En partant de là, on retrouve une partie de ma touche dans Wub Faction. Cependant, j’essaie au maximum de différencier les deux. Wub Faction c’est principalement BassMetal (Métal/électro), alors que The Blindest Man touche à tout. De plus, les deux entités sont membres de Fraktal Beats (notre association), et je pense qu’il est bon que tous les styles de musiques y soient représentés.

À l’avenir, je vais encore plus marquer cette différence. J’ai quelques projets dans lesquels je voudrais m’investir.

Que penses tu de cette génération d’artistes qui s’auto produisent à l’air du numérique ?

C’est notre génération ! Maintenant, il est facile de se construire son home studio. Tu peux créer ta propre musique très facilement, tu partages, tu aimes, tu enregistres, tu convertis, tu télécharges, tout est simplifié avec le numérique. Je suis vraiment content d’appartenir à cette génération.

L’auto-production, c’est aussi une forme d’émancipation. Selon moi, c’est avant tout des sentiments qu’il faut véhiculer dans ses productions. Personnellement, je m’oriente sur des choses « Dark », la mélancolie m’inspire. J’aime bien partager ce que je ressens avec les gens. Et maintenant, c’est d’autant plus facile.

Qu’est-ce que tu imagines quand on te parles de la musique électronique dans 20 ans ?

Personne ne peut savoir de quoi est fait demain. J’ai plusieurs suppositions à ce sujet. Il est possible que la musique électronique s’oriente de plus en plus vers un système commercial. Il y’a de plus en plus d’adeptes d’électro mainstream, et donc une massification de celle-ci. Par contre, je ne perds pas espoir dans les musiques divergentes, il y’aura toujours quelqu’un qui voudra faire différemment des autres. Je salue le geste. Disparition de l’Électro au profit d’autres styles ? Massification ? Il n’y a aucune certitude pour l’avenir…

Est-il possible de voir jouer un jour en live The Blindest Man ?

C’est possible ! Aujourd’hui, j’évolue sur des DJ sets accompagnés d’une touche live avec des effets/remix via mon KaossPad3. Drum&Bass, Psy-Trance, Dubstep sont mes principaux domaines. Je n’ai pas de dates programmées pour le moment mais je suis ouvert à toutes propositions.

Quels sont tes plans pour le futur ?

Endless Journey sort. Je pense de plus en plus à une formule live des concerts de The Blindest Man. M’étaler sur un live ambient/chill/techno accompagné de guitares « psychédéliques ». Ce n’est qu’un projet, mais il est amené à se concrétiser.

En attendant, je continue de composer. Quelques sorties programmées pour Wub Faction et The Blindest Man, des lives, un développement de l’association Fraktal Beats et peut-être quelque chose de plus gros ? Affaire à suivre.

Moot l’unique administrateur de 4chan quitte le site

Moot, Chris Poole de son vrai nom a fondé le controversé messageboard 4chan alors qu’il n’avait que 15 ans. Il met fin à près de 11 années d’administration sur le site.

4chan est devenu en peu de temps une partie de la conscience de l’internet mondial. Ce site est reconnu pour être un support représentatif de la misère humaine, la misogynie et l’exploitation intellectuelle, par exemple après la publication de centaines d’images de célébrités nues. Le vidage de masse de photos privées est devenu courant et a même un nom sur 4chan c’est le « Fappening ».

Dans une déclaration publiée sur le site, Moot fait savoir discrètement que l’aventure 4chan n’a pas toujours été facile mais qu’il est satisfait : «Le voyage a été marqué par des hauts et des bas, des surprises et des déceptions, mais finalement une immense satisfaction. Je suis honoré d’avoir eu le privilège de fonder et de présider ce qui est certainement aujourd’hui la plus grande communauté du web. »

Le lycéen amateur de code est devenu un entrepreneur et défenseur de l’anonymat sur Internet.

Moot quitte le site dans une situation financière relativement saine, mais il ne sait pas ce qui se déroulera par la suite sur 4chan. Comme il le dit, « Cette fondation sera maintenant mise à l’épreuve ultime. »

Timbuktu

Alors que les djihadistes envahissent l’espace médiatique, le film timbuktu fait écho à l’actualité. Sissako nous trace un portrait à la fois rassurant et inquiétant des ces nouveaux « maîtres de la terre ».

Dans un village malien, les occupants islamistes font régner la terreur en se basant sur les préceptes de la chariah. Nominé aux oscars, pour représenter la Mauritanie, dans la catégorie du meilleur film en langue étrangère, Timbuktu pourrait bien offrir au cinéma africain, sa première statuette.

 

Björk annonce un nouvel album, vulnicura

Avec les activitées récentes de Björk à Shoreditch House, une prochaine exposition au MoMA de New York et des nouvelles de son neuvième album studio, 2015 s’annonce comme l’année de l’icône pop islandaise.

Intitulé Vulnicura et composé de 9 titres, la sortie de l’album est prévue pour mars. 6 chansons écrites par Björk, deux chansons co-écrit avec Arca et une avec John Flynn sur un arrangements de cordes de Björk.

Voici comment Björk communique dans l’air numérique, original et agréable à lire.

bjrk-announces-new-album-vulnicura-body-image-1421235278

« Mesdames et Messieurs !! Je suis très fière d’annoncer que mon nouvel album sort en mars. Il est intitulé Vulnicura. Les chansons s’appellent Stonemilker, Lionsong, History Of Touches, Black Lake, Family, Notget, Atom Dance, Mouth Mantra et Quicksand. J’espère qu‘il vous plaira ! »

 

Le navire Pirate Bay de retour

tpb

La justice et les majors on de plus en plus de pouvoir

Downparadise, Unlimited-Tracker, DPStream (pour certain fournisseur d’accès à internet), Pirate Island et GKS sont tous inaccessible, mis hors du réseau par la justice et cela depuis moins d’un an.

The Pirate Bay, le grand vaisseau mère du torrent mondial qui a été mis hors ligne suite à une intervention des forces policière suédoise. On apprend aujourd’hui même qu’il est de nouveau opérationnel à partir d’une adresse web basé au Costa Rica. thepiratebay.se

La question actuel..  T411 toujours accessible mais pour combien de temps ?

Après Pirate Bay, c’est le site majeur de torrents en France avec 5,6 millions de membres et 460.000 de liens actifs, 91ème site le plus visité en France qui va être assigné devant la justice.
La plupart du temps les majors s’appuient sur l’article L336-2 du Code de la propriété intellectuelle pour exiger un blocage du site principal et de ses éventuels miroirs. Rappelons que les ayants droit ont obtenu gain de cause sur The Pirate Bay la semaine passée. La décision du TGI sur T411 n’est pas attendue avant 2015.

Rappelons également que depuis 2012 une affaire était en cours contre le propriétaire du site de téléchargement illégal Kick Ass Torrents et que celui-ci a appris le 3 décembre dernier qu’il devra faire cinq mois d’emprisonnement. Une plainte à l’origine déposée par Rights Alliance.

La tyrannie de l’apparence commence tôt.

« Beaucoup plus que l’enfant beau, l’enfant laid est jugé responsable de ses échecs scolaires autant que de ses fautes, remarque Jean-François Amadieu. D’abord par les instituteurs, puis par les professeurs et enfin par les recruteurs. La beauté est un statut qui vaut diplôme : elle enrichit, comme la laideur altère, nos compétences. »

Jean Maisonneuve et Marilou Bruchon-Schweitzer dans Le Corps et la Beauté (PUF, 1999)

Le son et l’ambiance rave en 1994

C’est avant hier que le net a fait resurgir une vidéo extrêmement rare du groupe Autechre, mythique duo anglais de musique electronique du label Warp.

Cette source vidéo nous permet de nous plonger pendant 47min dans l’ambiance du Quirky à Brixton en juin 1994.

Saturation du soir, bonsoir !

Blacknecks – Blacknecks 006

Label | Blacknecks (BLKN006)
Sortie | Novembre 2014
Style | Techno

Il faut qu’on soit d’accord sur une chose. La musique n’est pas toujours accessible à tout le monde, mais le simple fait de partager et de se rendre sourd ensemble m’extasie d’avance !

La techno est parfois rigolote, what the fuck, un massacre mental et au mieux elle glisse lentement dans votre corps grâce à Blacknecks.

Clubbing c’est une communion avec le nouvel ordre de la séquence acide, sans filtre et sans compressions. C’est la chimie de la boucle à un temps qui s’épanouie lentement avec le levé du soleil. Clubbing c’est aussi de la nostalgie, celle des voix synthétiques. Le old school qui refait vivre Anna le robot féminin que même Isaac Asimov n’aurai su rêver. La robote de nos appels téléphonique hors France, souvenir…