En 1947, le compositeur Conlon Nancarrow crée un dispositif qui permet de percer des trous dans un rouleau et le faire jouer à un piano. En créant ce principe, il peut composer des mélodies complexes totalement injouable par les pianistes. Aujourd’hui reconnu par les musiciens électroniques, son travail continue de vivre dans les nouveaux systèmes de productions musical.

Nancarrow-Player-Poiano

Le Black Midi est né de cette idée : nos capacités humaine sont limitées et nous pouvons grâce à la technologie concevoir de nouvelles pratiques artistiques.

L’origine du Black Midi remonte au 30 avril 2009 dans l’Est de l’Asie au Japon. C’est Nico Nico Douga (ref. 白鷺ゆっきー@黒雪ごはん / Shirasagi Yukki @ Kuro Yuki Gohan) qui upload la première piste, un remix de Touhou Project 6.

Cela nous montre bien que la recherche de complexité n’est pas neuve dans notre monde. L’évolution de la technologie nous permet de faire de nombreuse choses et même en dehors de nos conditions d’être humain. Le monde numérique est une source d’inspiration et le Black Midi un idéal artistique qui ne cherche pas à être plus concret qu’un mème.

La chanson Bad Apple comprend 8,49 millions de notes.